Ville collaborative | Co-conception de l'espace public

 
Présentation de la thématique Ville collaborative
ville collaborative
 

La démocratie participative n’est plus un vain mot dans les villes des pays occidentaux, notamment en Amérique du Nord où de plus en plus de citoyens se réapproprient la gestion et même l’aménagement de l’espace public. Que ces actions citoyennes soient spontanées et empiriques ou réalisées en concertation avec les pouvoirs publics et en lien avec des outils méthodologiques innovants, elles révèlent une nouvelle tendance, lourde de conséquences pour l’aménagement urbain dans les années futures.

Collectivités et professionnels devront dorénavant compter sur la créativité des usagers pour penser un aménagement adapté à leurs pratiques.

 
Restitution de l'atelier du 21/09/2012
Actualités
 

RESTITUTION DE L'ATELIER VILLE COLLABORATIVE - PARK(ing) DAY 2012

21 septembre 2012 de 17h à 19h - Place de la Bourse à Paris

Dans le cadre de PARK(ing) DAY 2012, Dédale, relais de la mobilisation en France, ouvre le débat sur la question des nouveaux usages urbains et plus globalement de la fabrique de la ville de demain. 

Le 21 septembre dernier, urbanistes, architectes, habitants engagés, artistes et élus... étaient invités à travailler en petit groupe sur des propositions concrètes pour imaginer ensemble l'espace public de demain. 

Atelier Ville collaborative PARK(ing) DAY 2012 B

Atelier de travail Ville collaborative | Co-conception de l'espace public

 Animé par :

   - Cécile Brazilier (Paysagiste, Dédale),
   - Jean-Paul Paisant (Bâtir son Quartier)
   - Charlotte Zuckmeyer, (Res publica)

Avec :
   - Jean-Pierre Charbonneau (Urbaniste, Association des riverains de la
      rue Gustave Goublier)
   - Bernard Rombauts (Atelier d’urbanisme PNR Vallée de Chevreuse)
   - Florence Demassol (Adjointe à la Maire du 20e chargée de
     l’environnement, du développement durable, des espaces verts et du
     plan Climat)
   - Laurène Caudal (Graine de Jardins / réseau des jardins partagés d'île
     de France)
   - Juliette Six (Architecte, Collectif Cochenko)
   - Mireille Ferri (Vice-Président de l’Institut d’Aménagement et
     d’Urbanisme d’île-de-France)

 
 

Problématique : 

En France, pouvoirs publics, experts, associations et habitants semblent aller vers la définition d’un espace public partagé et participatif. Cependant des obstacles culturels, réglementaires ou même psychologiques persistent pour réellement parler de démocratie participative et aborder la question de la co-conception de l’espace public. On peut ainsi se demander à quelles conditions la co-conception de l’espace public est-elle réalisable ? Quelle(s) forme(s) devrait-elle prendre pour que l’espace public soit effectivement partagé et participatif ?

Pour que cette utopie devienne réalité, nous aborderons des questions d’ordre politique, socioculturel, esthétique ou encore urbanistique et tenterons d’y apporter des réponses constructives et innovantes.

Voici les questions proposées aux participants : 

- Question 1 : De l’appropriation citoyenne de l’espace public (Guerilla Gardening, le collectif anti-pub, indignés…) à la concertation réglementaire sur les questions liées à l’espace public : à quelles conditions les deux formes peuvent-elles cohabiter ?

- Question 2 : Comment favoriser un espace public participatif et partagé, que ce soit en termes de rassemblement, de
lien social (inter-générationnel et inter-culturel), de convivialité, de design d’espace, de réglementation, d’animation,
de communication… ?

- Question 3 : La co-conception et gestion des espaces publics par les citoyens sont-elle possibles ? La législation est- elle favorable ? A quelles conditions de fonctionnement ? Quelle valeur pour l’intérêt général ?

- Question 4 : Comment favoriser la participation de l’ensemble des citoyens (notamment ceux qui sont généralement peu impliqués : non-riverains, catégories sociales défavorisées et peu éduquées, jeunes…) à la conception de l’espace public ?

- Question 5 : Internet et téléphonie mobile dans l’appropriation de l’espace public par les citoyens : comment profiter de cette manne pour accélérer les processus de concertation et réappropriation citoyenne ?

 

SYNTHÈSE : (les participants ont répondu de manière assez générale sans choisir de répondre à telle ou telle question qui leur a été proposée- cf ci-dessus)

Aujourd’hui, quand on parle de ville collaborative et de co-conception de l’espace public, on aborde tout un ensemble de notions : appropriation citoyenne, activisme, concertation, intérêt général,… Il convient de bien clarifier ces terminologies car l’espace public est un concept urbain complexe. Tout citoyen soit-il, les usages qui se rattachent à l'espace public sont finalement d'ordre privé et non communautaire. C'est donc leur intérêt pour la collectivité qu'il faut étudier.

Les participants ont montré que pour co-concevoir l’espace public il conviendrait d’abord de revoir le partage de l’espace public (notamment la place qu’y occupe la voiture). Il faudrait aussi poursuivre l’amélioration des démarches existantes, qu’elles soient inscrites dans un cadre réglementé (concertation), ou non (initiatives spontanées) en favorisant leur enrichissement mutuel et complémentaire. On retiendra de l’atelier quelques principes :

     - Les appropriations de l’espace public doivent être éphémères et irrégulières de manière à ne pas figer les usages.

     - Il convient de laisser «du creux » dans la ville et dans l’espace public pour pouvoir accueillir la spontanéité.

     - Il faut savoir improviser et mettre en place un cadre de dialogue informel (malgré les difficultés que cela représente) pour favoriser la participation du plus grand nombre.

     - Il faut poursuivre l’amélioration des méthodes et outils de concertation : aller à la rencontre de la population par exemple.

     - L'institution doit être en veille permanente vis à vis des initiatives spontanées des citoyens et être à même de les retranscrire dans ses politiques publiques.

 
 

Navigation

RSS
Inscription à la newsletter

Dédale | Paris | Tél : +33 (0) 1 43 66 09 66 | contact@dedale.info

Retour en page d'accueil
haut de page